Bienvenue sur le site de votre Union Régionale

Du coeur aux ouvrages

25 10 2022

Les Libreurs, librairie indépendante en coopérative, a ouvert ses portes en septembre, prenant la suite du Clos de Ninon, à Leucate.

Ils ont pensé ce tiers-lieu de partage culturel comme un endroit chaleureux, où l’on se sent bien et où l’on a envie de rester. Ils, ce sont Les Libreurs : Armand Folton, Florent Massoneau et Olivier Larrieu trois trentenaires, amis depuis 12 ans. Passionnés de littérature et avides de découvertes, ces anciens colocataires se sont associés pour créer une société coopérative et participative (Scop) fin mars qui a pris le relais de l’activité du Clos de Ninon à Leucate, depuis le 6 septembre. Cette ancienne cave, devenue restaurant dans les années 1970 puis tartinerie-librairie, est donc désormais une librairie labellisée par le ministère de la Culture et de la communication « Librairie indépendante de référence ». Outre son fonds de 4 500 références, le bâtiment abrite des espaces de restauration, d’exposition et de co-working.
L’histoire de cette reprise commence un peu par hasard. Olivier vit en Ile-de-France et travaille pour un cabinet de conseil en intelligence économique, après des études à Sciences Po. Les confinements successifs de 2020 et 2021 lui donnent, comme à d’autres, envie de changer de vie. Il veut quitter une carrière qui ne lui convient pas et une région éloignée de sa famille, originaire du Sud. Une de ses dernières missions le met en relation avec une coopérative agricole. « Je me suis alors intéressé au phénomène coopératif dans toutes ses dimensions. » Convaincu par le principe d’autogestion, Olivier sait dès lors que son projet prendra la forme d’une société coopérative. Très vite s’impose aussi l’idée d’une « librairie où l’on peut s’asseoir, prendre son temps et qui offre plusieurs activités culturelles pour être accessible au plus grand nombre. »

Reconversion

En France, aucune certification ou autre diplôme n’est requis pour en ouvrir une, mais Olivier prend au sérieux sa reconversion. Profitant d’un arrêt de travail, il lit « tout le temps, en quantité industrielle », pour se confronter à la réalité du métier et lister les ouvrages qu’il aimerait voir figurer dans ses rayonnages. Il s’inscrit aussi à l’École de la librairie à Paris où il suit deux modules, entrecoupés de deux stages à Envie de lire, librairie indépendante située à Ivry-sur-Seine (94), en coopérative depuis 2010. Il regrette que la formation « aborde à peine la question des livres et des auteurs » et soit axée sur la seule dimension commerciale, « comme si le livre était un produit comme les autres ». C’est cependant grâce au réseau et les annonces qu’il diffuse, qu’Olivier va trouver le local idéal à Leucate.
« J’ai eu le coup de cœur. C’est un bâtiment avec une âme, qui dispose de beaucoup d’espaces. » Un grand rez-de-chaussée, composé de la boutique historique (90 m2) et des anciennes cuisines collectives (120 m2), et un premier étage qui n’avait pas été investi jusqu’alors, soit largement de quoi concrétiser ce projet à plusieurs facettes. Mais une importante réhabilitation est nécessaire. Entre la première et la deuxième visite, Olivier déchante un peu devant l’ampleur de la tâche. Il travaille sur l’étude de marché avec l’Union régionale des sociétés coopératives et l’agence Livre et lecture Occitanie : le potentiel est confirmé, le plan de financement bouclé (*), le capital nécessaire au démarrage réuni.« Je n’avais pas envisagé de m’installer dans une petite ville rurale, de peur qu’il n’y ait pas de clientèle, mais Leucate se situe dans une zone aveugle, non pourvue en librairie. Même les anciens propriétaires n’étaient pas répertoriés. »
Après l’achat du local en juin et deux mois d’importants travaux, Les Libreurs ont réussi à être fin prêts pour la rentrée littéraire. Les clients sont au rendez-vous et les habitants contents d’avoir retrouvé une librairie plutôt qu’un restaurant. Olivier s’occupe pour le moment du lieu avec sa compagne Pauline Parisot, mais compte que la coopérative embauchera dès l’année prochaine. Le premier mois d’activité augure bien de la suite.

« Avec l’investissement que nous mettons dans le projet, il n’y a pas de raison que ça ne marche pas. »

(*) avec l’engagement du Crédit coopératif, de France active Airdie Occitanie, de la Nef, du Mouvement coopératif, de la Direction régionale des affaires culturelles, de l’agence Livre et lecture Occitanie et de personnes privées, au travers d’une prise de participation à hauteur de 28 000 euros et d’une campagne de financement en ligne.

Les librairies coopératives

On compte 36 librairies sous statut coopératif en France, dont 29 sont adhérentes au Mouvement. La plus ancienne, la librairie Jean-Jacques Rousseau à Chambéry (Savoie) date de 1976 et a été transmise à ses salariés en 2007. En Occitanie, Les Libreurs est la troisième à voir le jour, après La Cavale à Montpellier (Hérault) en 2018 et Le Cheval dans l’arbre à Céret (Pyrénées orientales) en 2021.

Sur le logo noir et blanc des Libreurs figure un ouvrier imprimeur

Les dernières actualités

Du cœur aux ouvrages

Les Libreurs, librairie indépendante en coopérative, a ouvert ses portes en septembre, prenant la suite du Clos de Ninon, à Leucate.
Lire plus...
prev
next